Informations

Fond de Solidarité FFF - Ligue et Districts

Le Comité Exécutif de la FFF a acté la mise en place d’un fonds de solidarité exceptionnel pour soutenir la reprise d’activité de ses clubs et faire face aux répercussions économiques de la crise du Covid-19 lors du démarrage de la saison 2020-2021. Il s’agit du fonds de solidarité national dont l’aide correspond à 10€ par licencié que percevront tous les clubs affiliés, sous la forme d’un allègement des charges de début de saison prochaine, s’ils l’ont sollicité.

Procédure comptable : Pour les clubs, la dotation s’est imputée sur les échéances des ligues de 2020/2021 en déduction des sommes dues au titre des licences principalement.

#Soutienstonclub

Pour faire face à la situation inédite que nous traversons, le CNOSF a créé une cagnotte sur la plateforme #Soutienstonclub, lancée par l’ensemble des acteurs du sport français, avec la Fondation du Sport Français et le concours du Ministère des Sports.

Elle ouvre aux donateurs des clubs sportifs créant une cagnotte sur www.soutienstonclub.fr, les droits aux déductions fiscales, pour les particuliers et les entreprises selon les dispositions prévues par les articles 200 (IRPP), 238 bis (mécénat des entreprises) et 978 (IFI) du Code Général des Impôts, dans un cadre totalement sécurisé.

L’accès à la plateforme est simple. Il vous suffit de créer une cagnotte sur la plateforme et de lancer ensuite votre appel aux dons auprès de vos adhérents et soutiens. 

Sont éligibles l’ensemble des clubs sportifs constitués sous la forme d’association affiliée à une fédération agréée, de même que les centres de formation agréés des clubs professionnels, quelle que soit leur structure de rattachement.

L’inscription de tous les clubs affiliés à la FFF est obligatoire.

S’agissant d’une opération solidaire, un prélèvement de 10% sur des dons réalisés, sera affecté à la constitution d’un fonds de solidarité qui sera redistribués en septembre aux clubs les moins chanceux, sur la base de critères objectifs.

Gestion des Ressources Humaines

Employeurs, Salariés, dans ce contexte inédit de crise sanitaire, et au regard des mesures prises par le gouvernement, des solutions ont été mises en œuvres afin de vous accompagner.

Retrouvez les solutions ressources humaines et le schéma des solutions RH pouvant être mises en place durant cette crise sanitaire ainsi que les mesures de protection  à l’égard des salariés .

Retrouvez le protocole national de déconfinement pour les entreprises, permettant d’assurer la santé et la sécurité des salariés.

  • Recours à l’Activité Partielle :

Le dispositif d’activité partielle peut être sollicité par les entreprises et associations dans le cadre de circonstances à caractère exceptionnel. Les salariés qui, tout en restant liés à leur employeur par un contrat de travail, subissent une perte de salaire imputable soit à la fermeture temporaire de l’établissement (ou d’une partie de l’établissement), soit à la réduction de l’horaire de travail habituellement pratiqué dans l’établissement en deçà de la durée légale du travail, bénéficient dans des conditions fixées par décret en Conseil d’Etat, d’une allocation spécifique qui est à la charge de l’Etat.

Lorsque les salariés sont placés en position d’activité partielle, le contrat de travail est suspendu mais non rompu. Ainsi, sur les heures ou périodes non travaillées, les salariés ne doivent pas être sur leur lieu de travail, à disposition de leur employeur et se conformer à ses directives.

Le contrat de travail étant suspendu, les salariés perçoivent une indemnité compensatrice versée par leur employeur. Cette indemnité doit correspondre au minimum à 70% de la rémunération antérieure brute et peut être augmentée par l’employeur, soit environ 84% du salaire net horaire antérieur. En cas de formation pendant l’activité partielle, cette indemnité est portée à 100% de la rémunération nette antérieure.

Le décret n°2020-325 du 25/03/2020 précise que l’employeur bénéficie d’une allocation d’activité partielle dont le taux horaire est égal pour chaque salarié concerné à 70% de la rémunération horaire brute limitée à 4,5 fois le taux horaire du salaire minimum interprofessionnel de croissance. Ce taux horaire ne peut être inférieur à 8,03 €uros et ce minimum n’est pas applicable lorsque l’indemnitée est portée à 100% en cas de formation.

Deux nouveaux décrets du 26 février 2021 sont venus une nouvelle fois proroger les taux d’indemnisations dérogatoires de l’activité partielle. Ainsi, les mesures qui s’appliquent aux entreprises particulièrement touchées par la crise sanitaire, dont le secteur du sport fait partie sont les suivantes :

      • L’indemnité d’activité partielle qui doit être versée aux salariés par l’employeur est maintenue à 70% au moins de la rémunération brute jusqu’au 30 avril 2021 (et non jusqu’au 31 mars comme prévu par le précédent décret). Vous pouvez également décider de maintenir le salaire à 100% pour vos salariés en activité partielle.
      • Maintien du taux d’allocation versé par l’Etat aux employeurs à hauteur de 70% de la rémunération brute du salarié jusqu’au 31 mars 2021 (et non jusqu’au 28 février comme prévu par le précédent décret). Ce taux sera ensuite abaissé à 60% pour la période du 1er au 30 avril 2021.

Vous trouverez sur le bulletin de paie d’un salarié : Le nombre d’heures indemnisées, le taux appliqué pour le calcul de l’indemnité ainsi que les sommes versées au salarié au titre de la période considérée.

Toutes les demandes doivent être déposées sur le portail dédié https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/.

  • L’arrêt de travail pour garde d’enfants :

À compter du 1er septembre 2020, compte tenu de la poursuite de la circulation du virus, ce dispositif est à nouveau mis en œuvre au bénéfice des parents contraints de garder leur enfant sans pouvoir télétravailler, suite à la fermeture pour raison sanitaire de la classe ou de l’établissement d’accueil de leur enfant.

Cette décision donne lieu à une prise en charge exceptionnelle d’indemnités journalières par l’Assurance Maladie pour les parents qui n’auraient pas d’autre possibilité pour la garde de leurs enfants (télétravail notamment) que de rester à leur domicile ou qui ne bénéficieraient pas des modes de garde adhoc mis en place pour les professions prioritaires.

Ce dispositif concerne les parents d’enfants de moins de 16 ans au jour du début de l’arrêt ainsi que les parents d’enfants en situation de handicap sans limite d’âge.

L’arrêt peut être déclaré pour une durée correspondant à la fermeture de l’établissement sans pouvoir excéder 21 jours. Il sera éventuellement renouvelable selon les mêmes modalités si la durée de fermeture de la classe ou de l’établissement d’accueil de l’enfant était amenée à être prolongée. Un seul parent à la fois (ou détenteur de l’autorité parentale) peut se voir délivrer un arrêt de travail. Il est possible de fractionner l’arrêt ou de le partager entre les parents sur la durée de fermeture de l’établissement. Le justificatif attestant de la fermeture de l’établissement ou de la classe selon les cas devra être conservé par le déclarant et pourra être communiqué à l’Assurance Maladie en cas de contrôle.

Les déclarations faites sur ce téléservice ne déclenchent pas une indemnisation automatique.

Attention, « declare.ameli.fr » n’est pas un téléservice de déclaration des personnes présentant des symptômes du coronavirus ou infectées par cette maladie, ces dernières relevant d’un arrêt de travail prescrit par un médecin.

  • Service Civique :

Durant la présente période de crise sanitaire, les contrats de Service Civique en cours sont maintenus. Cette mesure, sans changement, permet notamment aux volontaires et aux organismes de continuer à percevoir les différents versements financiers en application de ces contrats.

Il convient dans ce contexte de clarifier et consolider la situation juridique des jeunes et des organismes d’accueil. C’est l’objet de l’avenant-type aux contrats de Service Civique en cours, qu’il est nécessaire de renseigner, signer et faire signer dans les meilleurs délais. Ce document vise à acter, par commun accord entre l’organisme d’accueil et le jeune volontaire, l’évolution temporaire de la mission effectuée par celui-ci :

  1. Mission de Service Civique s’effectuant désormais, en tout ou partie (s’agissant de sa durée hebdomadaire et/ou de son contenu), à distance afin de respecter les mesures de sécurité sanitaire relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid- 19 ;
  1. Mission de Service Civique dont l’exercice est suspendu; l’avenant vaut dans ce cas autorisation d’absence (en complément le cas échéant d’une autorisation d’absence d’ores et déjà signifiée au volontaire) ;
  1. Mission de Service Civique ayant connu un autre aménagement lié notamment à l’adaptation des activités de votre organisme aux besoins survenus dans la crise sanitaire actuelle, dans le plein respect, au bénéfice du volontaire et des personnes avec lesquelles il pourrait être en contact, des consignes gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19.

Les éventuelles adaptations de mission précitées doivent répondre aux valeurs et principes du Service Civique (protection des jeunes engagés, service de l’intérêt général, absence de mise en responsabilité directe, non substitution, etc.).

Le présent avenant doit être signé par les deux parties. Afin de respecter les consignes gouvernementales de protection sanitaire, il est recommandé d’utiliser toute modalité numérique pour recueillir l’accord formel des volontaires (notamment par voie de courrier électronique).  Une fois conclu, l’avenant doit être adressé par l’organisme d’accueil à l’Agence du Service Civique, à la boîte mail dédiée : avenantmission@service-civique.gouv.fr.
Il sera nécessaire d’indiquer, par retour de mail à l’adresse avenantmission@service-civique.gouv.fr, le numéro de contrat du volontaire dans l’objet du mail et de renommer le nom du fichier renvoyé, selon la nomenclature du numéro de contrat : XX-XXX-XX-XXXXX-XXXXX suivante.

Suite au plan de déconfinement, et pour vous accompagner au mieux dans cette période transitoire, nous vous invitons à prendre connaissance des éléments proposés tant sur les conditions de reprise ou de poursuite de missions de Service Civique pour les volontaires sous contrat au 11 mai 2020, que sur les conditions des futurs recrutements.

 

Prêt garanti par l'Etat

Jusqu’au 30 juin 2021, les entreprises de toute taille, et notamment les associations, pourront demander à leur banque habituelle un prêt garanti par l’Etat pour soutenir leur trésorerie.

Ce prêt pourra représenter jusqu’à 25% du dernier exercice clos ou de deux années de masses salariales pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Aucun remboursement ne sera exigé la première année ; l’entreprise pourra choisir d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans.

Les banques s’engagent à examiner toutes les demandes qui leur seront adressées et à leur donner une réponse rapide. Elles s’engagent à distribuer massivement, à prix coûtant, les prêts garantis par l’Etat pour soulager sans délai la trésorerie des entreprises et des professionnels.

Retrouvez toutes les informations sur les démarches à effectuer pour bénéficier d’un prêt garanti par l’Etat.

Pour plus d’informations, vous pouvez également vous rendre sur le site internet dédié de Bpifrance.

Recommandations Sanitaires à la reprise sportive

Suite aux annonces du Président de la République et du Premier ministre, Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et Roxana MARACINEANU, ministre déléguée en charge des Sports, précisent les nouvelles mesures sanitaires pour le sport qui entrent en vigueur à partir du samedi 28 novembre 2020.

Football des mineurs en extérieur

La reprise de l’activité est autorisée depuis le samedi 28 novembre 2020, dans le respect des dispositions en vigueur sur les limitations de déplacement :

  • avant le couvre-feu (rendant impossible toute activité entre 19h00 et 6h00).

La reprise est conditionnée au respect des protocoles sanitaires en vigueur, qui impliquent notamment :

  • la possibilité d’utiliser un ballon ;
  • l’exclusion des contacts entre les pratiquant(e)s ;
  • l’interdiction des rencontres interclubs, sous quelque forme que ce soit ;
  • l’utilisation des vestiaires possible si autorisation municipale d’ouverture des équipements.

Le guide « Reprise d’activité dans les clubs de football » vous aidera à faciliter la reprise progressive de la pratique sur les terrains. Il rassemble les informations à connaître, les mesures et règles à mettre en place ainsi que des conseils pour organiser des ateliers avec et sans ballon pour toutes les catégories d’âge, des U7 aux U18 (paru en juin 2020).

Football des adultes en extérieur

Les conditions de reprise sont identiques à celles des jeunes (voir ci-dessus).

Football en intérieur et futsal

L’activité sportive en intérieur pour les établissements type ERP non scolaires, est à ce jour interdite.

lES EDUCATEURS

Les éducateurs sportifs sont autorisés à déroger aux restrictions de durée de la pratique et de déplacement dans le cadre de leur activité professionnelle, c’est-à-dire lorsqu’ils encadrent des pratiquants. Ceux-ci devront être munis d’une attestation professionnelle.

Un webinaire « Reprise d’activité » a été organisé le jeudi 3 décembre 20202 par la FFF.  Revoir le webinaire

Retrouvez la présentation du webinaire

Les cotisations

Eu égard à la situation sanitaire actuelle liée à l’épidémie de Covid-19, les clubs sont contraints de respecter les mesures sanitaires mises en place par le Gouvernement français et notamment l’interdiction de mettre en place des rencontres/matchs amicaux, jusqu’à nouvel ordre.

Dans ce contexte, s’est posée la question du dédommagement ou remboursement d’une partie de la cotisation aux adhérents pour la durée de suspension de l’activité des clubs.

Il semble nécessaire de rappeler que l’adhésion à un club, comme à toute association loi de 1901, donne au membre du Club un certain nombre de droits en même temps qu’elle impose un certain nombre de devoirs. Il ne s’agit pas d’une prestation commerciale et il ne saurait donc en aucun cas être question de pouvoir assimiler la relation entre un club et un adhérent à un rapport entre un prestataire et son client.

L’adhésion, renforcée par le paiement d’une cotisation annuelle incluant celui de la licence fédérale, est un acte volontaire qui ne peut être assimilé à celui de l’achat d’une prestation tarifiée.

C’est le principe même de la vie associative et il est indivisible, même s’il n’exclut pas la possibilité de proposer des solutions ou gestes compensatoires à venir pour le futur de la part du club à l’égard de ses membres.

Ainsi, rappelons que cette saison l’activité a été interrompu qu’une courte durée, et que les clubs s’efforcent de maintenir une activité au sein de l’association afin de satisfaire l’ensemble des licenciés.

Faisons preuve de solidarité durant cette période de crise sanitaire…

Puissance Foot

La FFF et le Fondaction du Football viennent d’annoncer la création de Puissance Foot, le programme d’accompagnement scolaire à la disposition de tous.

Le Fondaction du Football et la FFF, grâce au programme d’accompagnement scolaire Puissance Foot, proposent, en complément des dispositifs mis en place par les pouvoirs publics, de bénéficier chaque jour d’exercices issus du livret d’activités pour les enfants de 10 à 12 ans (catégories U11-U12) pendant la période de fermeture des établissements scolaires.

Le livret d’activités est un outil pédagogique et ludique de révision qui utilise le football comme levier éducatif en permettant à de jeunes licenciés en classe de CM2 et 6e de réviser les différentes matières du programme scolaire (français, mathématiques, anglais, histoire et géographie) à partir de notions liées au football.

Calculer la moyenne de buts de l’Équipe de France lors du dernier championnat d’Europe, placer les pays qualifiés pour la Coupe du monde féminine sur un planisphère ou encore apprendre à lire l’heure en anglais grâce à l’emploi du temps d’un joueur professionnel ; autant de sujets qui permettront aux enfants d’apprendre et s’exercer tout en s’amusant !

Chaque jour de la semaine scolaire, 2 pages d’exercices seront partagées par le Fondaction du Football à heures fixes (9h30 et 13h30) sur sa page Facebook.

Le sport à la maison

Pour vous dépenser :

  • Nike Training Club : L’application propose à ses utilisateurs des programmes de plus de 100 entraînements spécifiques utilisant uniquement le poids du corps ou toute une gamme d’équipements, quel que soit votre niveau de forme, avec des conseils personnalisés et des vidéos éducatives. Disponible sur App Store et Google Play : https://www.nike.com/fr/ntc-app
  • 101 Fitness : propose plus de 200 sessions créés par des professionnels et réparties selon vos objectifs personnels et votre disponibilité, avec une approche nutritionnelle ainsi qu’un blog afin de vous aider à améliorer vos résultats et votre qualité de vie. Disponible sur App Store et Google Play : https://www.101fitness.org/fr/
  • 3Move Your Buddy : Suivez gratuitement et à distance le programme «Bougez chez vous» avec en live des cours adaptés (cours de sport, conseils & ateliers bien-être), des conférences (nutrition, gestion du stress…) avec des coachs diplômés et participez à des tournois en ligne…Disponible sur App Store et Google Play : https://get.moveyourbuddy.io/BougezChezVous

Pour vous muscler :

  • Freeletics : L’application propose un programme d’entraînement sur-mesure, adapté à votre emploi du temps, vos capacités physiques et vos objectifs (perte de poids, musculation, remise en forme…) avec des exercices au poids du corps qui peuvent être réalisés à très haute intensité pour les plus aguerris. Disponible sur App Store et Google Play : https://www.freeletics.com/fr/
  • Hercule App : Tel un coach sportif, Hercule vous accompagnera tout au long de votre programme de fitness musculation, à la maison pour perdre du ventre, prendre du muscle, ou tout simplement maigrir rapidement. Vous pourrez suivre vos progrès facilement sur ce carnet de musculation tout équipé. Disponible sur Google Play : https://entrainement-sportif.fr/

Pour faire attention à son poids :

  • 8fit : Des plans d’entraînement simples à effectuer chez soi et sans équipement accompagnés de recettes conçues par des nutritionnistes pour concocter des plats sains et personnalisés.Disponible sur App Store et Google Play : https://8fit.com/fr/

Pour vous détendre :

  • Daily Yoga : Propose plusieurs sortes d’entraînement, que ce soit l’initiation au Yoga, la perte de poids, améliorer ses compétences, ou même soulager le stress. Les débutants en yoga trouveront notamment différents cours guidés pour les aider à apprendre les bases. Disponible sur App Store et Google Play : https://www.dailyyoga.com

Pour les pressés :

  • Seven : 7 minutes d’exercice rapide à la maison. Les entraînements proposés par Seven, sans aucun matériel nécessaire, ont pour objectif de procurer un maximum de bénéfices en le moins de temps possible grâce aux programmes personnalisés pour retrouver la forme, perdre du poids ou devenir fort. Disponible sur App Store et Google Play.
  • Sworkit Coach Personnel : Propose des entraînements gratuits et personnalisés en vidéo, adaptés à tous permettant d’atteindre ses objectifs de fitness, sans nécessité d’équipement spécifique, avec des exercices entre 5 et 60 minutes. Disponible sur App Store et Google Play.

Pour toute la famille, et/ou les enfants :

Pour les personnes en situation de Handicap :

  • Fédération française handisport : La Boccia est une discipline pratiquée au niveau compétitif par les sportifs en situation de handicap qui s’apparente à de la pétanque jouée en intérieur avec des balles en cuir. La fédération française handisport propose 31 fiches exercices permettant de mettre en œuvre 6 séances de boccia adaptées à des sportifs possédant un niveau de pratique initiation. Les ateliers sont ludiques et pédagogiques et peuvent se pratiquer dans des espaces réduits. https://boccia.handisport.org/formations/ ou https://extranet.handisport.org/docs/documents/doc-2676.pdf. La FFH a également développé une série de fiche pédagogiques sur des pratiques dont certaines peuvent également se pratiquer à domicile :http://www.handisport.org/la-mallette-pedagogique/

Pour vous évader :

  • Kiplin : Propose gratuitement une application permettant à chacun de faire un peu d’activité physique de façon ludique et en lien avec les autres sous la forme d’un « Tour du Monde connecté » où chaque mouvement compte ! Téléchargez l’application, créez votre compte, rejoignez #bougezchezvous dans l’onglet animation avec le code d’accès CHEZVOUSK1 et constituez votre équipe. Disponible sur App Store et Google Play : https://www.kiplin.com
  • Kinomap : Propose des parcours en vidéos alliant des routes touristiques aux parcours les plus exigeants en passant par les cols mythiques pour transformer les séances d’entraînement à domicile sur home trainer, vélo d’appartement ou elliptique en sorties ludiques et sportives à travers le monde. Disponible sur App Store et Google Play : https://www.kinomap.com/fr/

 

Organiser une réunion ou l'Assemblée Générale du club

  • Les réunions et rassemblements 

Dès lors qu’ils mettent en présence simultanément 6 personnes ou plus, les rassemblements, réunions ou activités sont interdits sauf ceux :
– à caractère professionnel : activité exercée d’une manière habituelle et constante en vue d’en tirer un revenu dans un but lucratif ou bien pour en vivre. Une assemblée générale d’une association n’est donc pas une réunion à caractère professionnel. La réunion du bureau d’un club de sport avec les entraineurs est, à l’inverse, une réunion à caractère professionnel car elle mixe des salariés et des dirigeants bénévoles et car elle porte sur l’activité de gestion régulière des dirigeants bénévoles. Une telle réunion peut cependant avoir lieu à distance en visio, audio conférence ou par consultation
écrite, le télétravail étant désormais la règle ;
– dans un établissement recevant du public (ERP) dans lequel l’accueil du public n’est pas interdit expressément par le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020. Les établissements recevant du public (ERP) ont des bâtiments dans lesquels des personnes extérieures sont admises. Peu importe que l’accès soit payant ou gratuit,  libre, restreint ou sur invitation. Une entreprise non ouverte au public, mais seulement au personnel, n’est pas un ERP. Les ERP sont classés en catégories qui définissent les exigences réglementaires applicables en fonction des risques. Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 décline les différents types d’établissements et les procédures spécifiques à y mettre en place (titre IV article 27 à 47).

Et le déplacement des bénévoles ? 

Le déplacement de bénévoles peut être motivé dans deux cas :
 L’assistance aux personnes vulnérables et précaires,
 L’exercice de missions d’intérêt général prioritaires sur demande d’une autorité administrative.
Les dirigeants bénévoles d’associations tenus de réaliser des tâches de gestion régulières (comptables, administratives, financières, etc…) ou urgentes (liées par exemple à la préservation du matériel de l’association etc…) et non réalisables à distance, comme le ferait un cadre salarié d’une association, sont autorisés à se déplacer. Dans ce cas, la justification du déplacement du ou des bénévoles est fournie par la direction de l’association aux bénévoles. Chacune des structures doit préparer une attestation de déplacement professionnel en précisant si possible la durée de validité et la fonction occupée.
En cas de contrôle, pourra être fournie jointe à l’attestation, la copie papier ou informatique de la déclaration en préfecture attestant que la personne est bien dirigeant de la structure (à réclamer au secrétaire de l’association en général).
Attention, dans tous ces cas, le préfet de département est toujours habilité à adopter des mesures plus restrictives en matière de trajets et déplacements des personnes. Il y a donc un facteur local qui peut modifier la norme dans un sens plus restrictif.

  • L’assemblée Générale :

Même durant la crise sanitaire, les associations doivent tenir leur assemblée générale conformément à ce qui est prévu dans leurs statuts.

Les ordonnances prises en application de la loi d’urgence covid-19 permettent aux responsables associatifs de reporter ou de modifier les modalités de tenue des réunions des instances associatives.

NB : Le décret 2020-925 du 29 juillet 2020 proroge jusqu’au 30 novembre 2020 l’ordonnance 2020-321 qui permettait de reporter le délai de convocation de l’assemblée générale ordinaire annuelle. Une nouvelle ordonnance prolongera ces dispositifs jusqu’au 1er avril 2021.

L’ordonnance n° 2020-1497 du 2 décembre 2020 vient proroger la durée d’application de l’ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020 portant adaptation des règles de réunion et de délibération des assemblées et organes dirigeants des personnes morales et entités dépourvues de personnalité morale de droit privé en raison de l’épidémie de covid-19 jusqu’au 01 avril 2021. Il a porté également prorogation jusqu’à la même date du 01 avril 2021 de la durée d’application du décret n° 2020-418 du 10 avril 2020 portant adaptation des règles de réunion et de délibération des assemblées et organes dirigeants des personnes morales et entités dépourvues de personnalité morale de droit privé en raison de l’épidémie de covid-19.

Durant la période de confinement, les Assemblées Générales ne peuvent se dérouler qu’à distance, via une conférence téléphonique ou audiovisuelle. Elle ne peut pas se réduire à des échanges de courriels.

A partir du 15 décembre 2020, hors période de confinement, les Assemblées Générales pourront se dérouler :

  • en présentiel, en respectant les mesures et les gestes barrières ;
  • ou à distance si l’organisation en présentiel ne permettrait pas de respecter ces mesures et gestes barrières.

Dans la mesure où un club souhaiterait organiser une Assemblée Générale élective par voie dématérialisée, il est nécessaire de prévoir un logiciel de vote à distance. Pour toute information complémentaire à ce sujet, vous avez la possibilité de contacter les services de la Ligue.

Offre Garantie Covid 19 - Mutuelle des Sportifs

La Mutuelle des Sportifs offre à ses adhérents atteints de la COVID 19 ayant été hospitalisés en soins intensifs et/ou en réanimation, le parcours Sport sur Ordonnance qu’elle a créé.

La Mutuelle des Sportifs, pionnière parmi tous les assureurs de la garantie Sport sur Ordonnance, doublement récompensée par l’Argus d’Or de l’Innovation Produits et l’Argus de l’Innovation Mutualiste et paritaire dans la catégorie Responsabilité Sociétale, a décidé d’offrir à ses adhérents l’accompagnement Sport sur Ordonnance qu’elle a mis en œuvre. Les adhérents concernés pourront en bénéficier gratuitement durant 2 ans.
Les professionnels du réseau de la Mutuelle des Sportifs (professionnels de santé, enseignants APA et éducateurs sportifs) s’appuieront, sous le contrôle du Haut Conseil Scientifique de la Mutuelle et comme le prévoit la Haute Autorité en Santé, sur les bilans diagnostiques réalisés en médecine de rééducation et de réadaptation.  En fonction de l’avis du Médecin des patients concernés et des bilans nécessaires réalisés, des programmes d’activités physiques adaptées pourront prolonger ainsi les Soins de Suite et de Réadaptation (SSR). Les Activités Physiques et Sportives sont en effet indispensables pour le maintien et le développement de la fonction cardiorespiratoire et musculaire afin de ne pas perdre les bénéfices acquis en établissement de santé.
Durant cette crise sanitaire, cet accompagnement inclut bien évidemment les recommandations liées à la reprise post-confinement de l’épidémie COVID-19. Il intègre également l’application très stricte des recommandations ministérielles pour chaque fédération sportive.
C’est donc une mutualisation de notre savoir-faire que nous proposons aux patients postCOVID-19 afin de les aider à reprendre en toute confiance des activités physiques essentielles à leur état de santé.
L’information est disponible sur le site institutionnel de la MUTUELLE DES SPORTIFS.

Des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès du Service Sport sur Ordonnance par téléphone au 01.53.04.86.89 ou par courriel : sportsurordonnance@grpmds.com

Réserve Citoyenne

Le mouvement sportif est constitué d’hommes et de femmes qui s’engagent, par passion, par dévotion,  pour le développement du sport. En ces temps de crise les bénévoles du mouvement sportif doivent une fois encore montrer leur engagement total pour les autres. La mobilisation citoyenne pour venir en aide à ceux qui en ont besoin pendant cette pandémie est capitale.

Comme l’a rappelé le président de la république dans son intervention télévisée du 12 mars dernier :  « Jamais de telles épreuves ne se surmontent en solitaire. C’est au contraire en solidaires, en disant « nous » plutôt qu’en pensant « je » que nous relèverons cet immense défi. »

Le mouvement sportif sait faire du « nous » une force et le démontre tous les jours sur tous les espaces de pratiques et dans tous les clubs.

La réserve citoyenne est un espace d’engagement ouvert à tous, que l’on soit bénévole dans l’âme, habitué depuis toujours des missions associatives, ou que l’on ait à cœur, pour la première fois, de donner un peu de temps et d’énergie. Parce que cette guerre sanitaire est sans précédent, parce qu’elle nous concerne toutes et tous et parce que nous voulons la gagner. Ensemble.

Nous vous donnons ainsi rendez vous sur le site de la Réserve citoyenne !

Retrouvez également les 4 missions identifiées par l’Etat !